POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD LE 18 SEPTEMBRE 2007 - L’ÉCRIN DE LA PENSÉE - DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER SUR LE FLOT DES PENSÉES - LE SOUFFLE DES MOTS - POÈMES POÉSIE

L’ÉCRIN DE LA PENSÉE. Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir . L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs, La mélodie du temps comme pour le retenir. De quelques lignes te faire un signe. Si loin là bas mais proche parfois. Le chant du coeur c'est un ailleurs, seul le silence sait ça. Le chagrin et la peine de ce manque en soi dans un coeur assez grand pour s'y glisser dedans. Un simple amour naissant mais la mort droit devant. La vie est carnassière et détruit les amants. Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres décrites, sans l'autorisation du détenteur des droits d'auteur inscrit dans ses pages, est un acte illégal. Copyright 00047540 Copyright 00050258

UN PEU DE LECTURE PAR TONY RICHARD - POÉTIQUEMENT PENSANT POÉTIQUEMENT PARLANT

 

 

UN PEU DE LECTURE

  

Par Tony richard

 

 

 

 

 

Une femme demande à son mari :
est-ce  que tu m'aimes par amour 
ou par intérêt ?
ça doit être par amour 
parce que ça fait longtemps 
que tu ne m'intéresses plus ...


 ***
 

Une femme nue, 
se regarde debout devant la glace:
Elle dit à son époux  :
"Je me trouve horrible à regarder, 
grasse et ridée...
J'ai besoin d'un compliment "
Le mari répond : 
" tu as une bonne vue  ".


***
 

Demain 
c'est l'anniversaire 
de nos 30 ans de mariage,

pour la circonstance, 
on pourrait tuer le cochon ?
Pourquoi dit le mari, 
c'est pas de sa faute!


*** 

Quelle est la définition de la fidélité ?

Réponse : un manque d'occasions


***
 

Une femme entre dans une pharmacie et 
demande de l'arsenic... -
que comptez-vous en faire? 
lui demande le pharmacien ,
soupçonneux
c'est pour tuer mon mari...
quoi? 

Vous plaisantez! 
Je ne peux pas vous vendre de quoi
commettre un meurtre !
très calmement 
la femme ouvre alors son sac à main,

et en sort une photo de son mari 
en train de coucher
avec la femme du pharmacien...
ah évidement, lui dit ce dernier,

si vous avez une  ordonnance, c'est  différent...

***
 

À part pour le physique, 
comment différencie-t-on

un homme et une femme nus ?
L'homme a encore ses chaussettes.

***
 

À une heure avancée de la nuit, 
le téléphone sonne.
Le monsieur décroche le combiné.
comment voulez-vous que je le sache ?

dit-il au bout de quelques secondes.

Appelez plutôt la SNCF !

Qui était-ce ? 
lui demande sa femme.
Aucune idée. 
Un type qui demande si la voie est libre


***
 

Une petite fille qui fait ses devoirs  
demande à son père :
Papa? 
Quelle différence il y a 
entre exciter et énerver ?


Eh bien, je vais te prendre un exemple. 
Il y a 15 ans ta mère m'excitait,
aujourd'hui elle m'énerve.

 
***

Comment réparer la montre d'une femme ?
pourquoi la réparer ? 
il y en a une sur le four.


***
 

Comment être sûr d'énerver sa femme

lorsqu'elle vous surprend
affalé devant la télé et vous demande

" Tu regardes quoi ? "
Répondre : la poussière.

***
 

C'est une petite fille qui part à l'école le matin

avec son petit chat dans les bras.
son  frère lui dit que c'est interdit 
et

qu'elle va se faire punir,
mais elle refuse de laisser l'animal.

Le chauffeur du bus lui rappelle la même chose,
mais elle refuse toujours de lâcher l'animal.

arrivée à l'école,
la  maîtresse 
surprend la petite fille 
et la gronde,

 mais même à ce moment, 
elle refuse de laisser l'animal.
 
La maîtresse lui demande pourquoi....  

insiste...  et la petite fille dit:
ce matin ,
quand je suis sortie de la salle de bains , 

j'ai entendu papa dire à maman :

Dès que la petite est partie à l'école,
je te bouffe la chatte....."


***

4 h du matin.
Yvan rentre au domicile conjugal
un peu torché...
Punaise, 
elle ne va pas encore être contente,

je vais déjà me faire un jus de citron

pour masquer l'odeur d'alcool...
Le matin , Sonia l'engueule
"T'as encore bu comme un trou
hier!, t'es rentré pochetronné!"


Meuh non, comment peux-tu dire ça ?


Le canari, écrasé dans le presse-citron,
il s'est suicidé ?


***

 

TONY  RICHARD

 

UN PEU DE LECTURE

 

 

 

https://www.pourvouslesfemmes.com/article-un-peu-de-lecture-308398.html
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article