https://pourvouslesfemmes.com/rss
POUR VOUS LES FEMMES .COM - TONY RICHARD LE 18 SEPTEMBRE 2007 - L’ÉCRIN DE LA PENSÉE - DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER SUR LE FLOT DES PENSÉES -

POUR VOUS LES FEMMES - Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. L'amour dans son silence caresse l'absence. Mon cœur pleurait des mots dans cette rémanence. Dans la réalité les rêves dissipés il a fallu se plier à des règles de vie. Aujourd'hui c'est fini libre en partie je le suis comme l'esclave du boulet. L’histoire s'est gravée en quelques soupirs sur l’empreinte d’une vie repoussant le temps qui passe . Des signes du destin habillent chaque matin, nourrissent le cœur de tellement d'envies et regrets. Avancer pour encore espérer un jour recommencer, un jour tout commencer. Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres en tout ou en partie est un acte illégal. Le copyright est valide dans plus de 164 pays signataires de la convention de Berne pour la protection des droits d'auteur. Copyright 00047540 - Copyright 00050258 - Copyright 00069604-1 - Copyright 00072631-1 - Copyright 00073262-1 - Copyright 00073262-2 - Tony Richard.

LES OMBRES DE MES NUITS POÉTIQUEMENT PENSANT - LE 17 MARS 2015 - J'AI TANT VOULU DE TOI À NE SAVOIR POURQUOI -

 

 

LES OMBRES DE MES NUITS

Par Tony richard

LE 17 MARS 2015

MODIFIÉ LE 09-11-21

  

 

LES OMBRES DE MES NUITS

 

J’ai tant voulu de toi à ne savoir pourquoi

Des fruits de nos désirs à tes tendres soupirs.

 

Le mal se lie à moi l’amour dicte ses lois

Quand soudain tout s’enfuit sur les ombres de la nuit.

 

Seul dans mon désarroi comme certains autrefois

Dans ce troublant silence se colle l'absence.

 

J’irai vers un ailleurs emmitouflant ses heures

Tourné vers d’autres cieux

La brume aux bords des yeux.

 

Dans cette folle passion balayant la raison

J’ai épousé ton nom l’amour fut un diamant.

 

À ne savoir pourquoi des fruits de nos désirs

À tes tendres soupirs j’ai tant voulu de toi.

 

Sur les ombres de la nuit l’amour dicte ses lois

Quand soudain tout s’enfuit le mal se lie à moi.

 

L'absence seul dans mon désarroi

Dans ce troublant silence comme certains autrefois.

 

La brume aux bords des yeux

J’irai vers un ailleurs emmitouflant ses heures

Tourné vers d’autres cieux.

 

L’amour fut un diamant dans cette folle passion

Balayant la raison j’ai épousé ton nom.

 

Du salé de mes pleurs qui ont nourrit des heures

Dans ce triste au revoir se cache aussi l'espoir.

 

Je croirai à demain pour tuer le chagrin

Le remède au passé saura cicatriser.

 

À ne savoir pourquoi j’ai tant voulu de toi.

 

TONY  RICHARD

 

COPYDÉPÔT

00047540

 

LES OMBRES DE MES NUITS

 

 

J'AI TANT VOULU DE TOI À NE SAVOIR POURQUOI

 

LA POÉSIE DANS LE COEUR POÉTIQUEMENT PENSANT

 

https://pourvouslesfemmes.com/article-les-ombres-de-mes-nuits.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
.
J'AI TANT VOULU DE TOI À NE SAVOIR POURQUOI LA POÉSIE DANS LE COEUR POÉTIQUEMENT PENSANT
Répondre
.
Dans cette folle passion balayant la raison , j’ai épousé ton nom , l’amour fut un diamant .
Tony richard
Répondre
Sitemap: https://pourvouslesfemmes.com/sitemap.xml