POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD LE 18 SEPTEMBRE 2007 - L’ÉCRIN DE LA PENSÉE - DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER SUR LE FLOT DES PENSÉES - LE SOUFFLE DES MOTS - POÈMES POÉSIE

L’ÉCRIN DE LA PENSÉE. Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir . L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs, La mélodie du temps comme pour le retenir. De quelques lignes te faire un signe. Si loin là bas mais proche parfois. Le chant du coeur c'est un ailleurs, seul le silence sait ça. Le chagrin et la peine de ce manque en soi dans un coeur assez grand pour s'y glisser dedans. Un simple amour naissant mais la mort droit devant. La vie est carnassière et détruit les amants. Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres décrites, sans l'autorisation du détenteur des droits d'auteur inscrit dans ses pages, est un acte illégal. Copyright 00047540 Copyright 00050258

LES OMBRES DE MES NUITS - LES OMBRES DE MES NUITS PAR TONY RICHARD LE 17 MARS 2015 - J'AI TANT VOULU DE TOI À NE SAVOIR POURQUOI LA POÉSIE DANS LE COEUR POÉTIQUEMENT PENSANT

 

 

 

LES OMBRES DE MES NUITS

  

Par Tony richard

   

LE 17 MARS 2015

 

 

L'horizon sera toi Création par Tony richard pour Les ombres de mes nuits. Tous droits réservés

 

 

 

J’ai tant voulu de toi à ne savoir pourquoi

Des fruits de nos désirs à tes tendres soupirs.

 

Le mal se lie à moi l’amour dicte ses lois

Quand soudain tout s’enfuit sur les ombres de la nuit.

 

Seul dans mon désarroi comme certains autrefois

Dans ce troublant silence se colle l'absence.

 

Du salé de mes pleurs qui ont nourrit des heures

Dans ce triste au revoir se cache aussi l'espoir.

 

J’irai vers un ailleurs emmitouflant ses heures

Tourné vers d’autres cieux la brume aux bords des yeux.

 

Je croirai à demain pour tuer le chagrin.

Le remède au passé saura cicatriser.

 

Dans cette folle passion balayant la raison

J’ai épousé ton nom l’amour fut un diamant.

 

TONY  RICHARD

 

COPYDÉPÔT

00047540

 

LES OMBRES DE MES NUITS

 

 

 

https://pourvouslesfemmes.com/article-les-ombres-de-mes-nuits.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

. 20/09/2017 11:24

Dans cette folle passion balayant la raison , j’ai épousé ton nom , l’amour fut un diamant .
Tony richard