POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD LE 18 SEPTEMBRE 2007 - L’ÉCRIN DE LA PENSÉE - DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER SUR LE FLOT DES PENSÉES - LE SOUFFLE DES MOTS - POÈMES POÉSIE

L’ÉCRIN DE LA PENSÉE. Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir . L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs, La mélodie du temps comme pour le retenir. De quelques lignes te faire un signe. Si loin là bas mais proche parfois. Le chant du coeur c'est un ailleurs, seul le silence sait ça. Le chagrin et la peine de ce manque en soi dans un coeur assez grand pour s'y glisser dedans. Un simple amour naissant mais la mort droit devant. La vie est carnassière et détruit les amants. Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres décrites, sans l'autorisation du détenteur des droits d'auteur inscrit dans ses pages, est un acte illégal. Copyright 00047540 Copyright 00050258

LES DÉS ÉTAIENT PIPÉS - LES DÉS ÉTAIENT PIPÉS LE 21 NOVEMBRE 2009 - LES CHEMINS EMPRUNTÉS POÉTIQUEMENT PENSANT

 

 

LES DÉS ÉTAIENT PIPÉS

  

Par Tony richard

  

LE 21 NOVEMBRE 2009

 

 

Les chemins empruntés Création par Tony richard pour le poème Les dés étaient pipés. Tous droits réservés

 

 

 

D'un sommeil agité

Presque tourmenté

Il tournait et virait

Dans ce grand tourbillon.

 

Dans un monde d'illusions

Cherchant à la trouver

Celle qui lui donnerait

Cette belle stabilité.

 

 Doucement il rêvait

Il croyait qu'il pourrait

Un jour l'emmener

Loin de la dure réalité.

 

La sortir de son monde

Juste pour une autre ronde

Dans une bouffée d'amour

Qui embellit les jours.

 

Les lueurs d'horizon

L'arrachant du sommeil

De ses yeux endormis

Une image surgit.

 

  Tristes illusions

Que de croire

Et de vouloir

Partager le reste de ses jours

Avec celle qui ne connaît rien

Des valeurs de l'amour.

 

Apparut le néant

Il reprit son chemin

Vers un autre destin

Se  disant finalement

Qu’il vaut mieux espérer

Une réalité qu'une illusion.

 

 

TONY  RICHARD

 

COPYDÉPÔT

00047540

 

LES DÉS ÉTAIENT PIPÉS

 

 

Création Copyright par Tony richard pour Les dés étaient pipés. Tous droits réservés

 

https://pourvouslesfemmes.com/article-les-des-etaient-pipes-39766666.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Capucine 26/06/2013 19:17

Bonsoir Tony,

Bel écrit qui dévoile dans les 2 derniers vers la dualité de la réalité et de l’illusion d’un amour idéal.

Les vers expriment justement le chemin de l’espérance bordé d’illusions qui se désenchantent peu à peu sous le feu de la clairvoyance.

Réalité des dés jetés
Feu de l’espoir embrasé
Illusion des dés pipés
Feu de l’espoir étouffé

Jolie création pour illustrer la pensée de ce poème dans la tonalité orangée et cendrée du feu et dans l'ambiance du tempo d’une belle musique résonnante de temps forts.

Bises
Capucine

Tony richard 26/06/2013 19:29



Bonsoir Capucine .


Sur le chemin les dés sont souvent pipés


et à nos dépends on apprend.


Alors on croit Même à celle de bois


Et puis un jour sans trop savoir pourquoi


Le moment attendu sur des sentiers brouillés


Qu'il faudra éclairer pour une meilleure clarté


On ose enfin y croire à ce chemin d'espoir


Qui s'ouvre devant soi.


Bises


Tony


 



Lyse 22/01/2010 20:01


Vaut mieux une réalité qu'une illusion,c'est vrai...mais l'illusion fait partie du rêve et du rêve vient parfois la réalité.Il ne faut pas désespérer... Tendresse Lyli


Tony richard 22/01/2010 20:54



Une belle déduction


Amitiés


Tony



CHRIS 11/12/2009 16:14


bizzz encore un superbe poème
quel talent
a bientôt
chris


Tony richard 12/12/2009 05:55



Merci
A bientôt
Tony



Celiandra 10/12/2009 16:37


A-t-il pris assez de temps
A-t-il était assez convaincant
Pour la sortir de son Monde?
De ce néant
Ou elle s'enlise doucement?
Lui a-il tendu la main
en lui disant "viens"
Viens découvrir et partager
ce que j'ai de plus cher dans ce monde?
Lui a-t-il dit" je t'aime"
Et il n'y a que toi
Qui compte??

Amities d'une fee
qui a beaucoup aimer
ces quelques lignes tracées


Tony richard 10/12/2009 19:06



Quelle femme mérite que l'on lui dise de telles choses.
Celle que l'on aime et dont l'amour est réciproque.


Peut être dans ton monde de fée
Amitiés
Tony