POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD LE 18 SEPTEMBRE 2007 - L’ÉCRIN DE LA PENSÉE - DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER SUR LE FLOT DES PENSÉES - LE SOUFFLE DES MOTS - POÈMES POÉSIE

L’ÉCRIN DE LA PENSÉE. Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir . L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs, La mélodie du temps comme pour le retenir. De quelques lignes te faire un signe. Si loin là bas mais proche parfois. Le chant du coeur c'est un ailleurs, seul le silence sait ça. Le chagrin et la peine de ce manque en soi dans un coeur assez grand pour s'y glisser dedans. Un simple amour naissant mais la mort droit devant. La vie est carnassière et détruit les amants. Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres décrites, sans l'autorisation du détenteur des droits d'auteur inscrit dans ses pages, est un acte illégal. Copyright 00047540 Copyright 00050258

LE CHANT DES ILLUSIONS - LE CHANT DES ILLUSIONS PAR TONY RICHARD ET CAPUCINE LE 17 AVRIL 2013 - L’ÉDULCORANT FONDANT L'ESPRIT S’ÉVADANT LA POÉSIE DANS LE COEUR POÉTIQUEMENT PENSANT

 

 

LE CHANT DES ILLUSIONS

  

Par Tony richard

  

LE 17 AVRIL 2013

 

 

L'édulcorant fondant de l'esprit s'évadant Création par Tony richard pour le poème Le chant des illusions. Tous droits réservés

 

 

 

 

Sur la chaise plastifiée

D'une terrasse d'un café

Sous les rayons voilés

D'un soleil printanier

Il attend la venue

De la femme attendue.

 

Le regard hasardeux

De lire dans d'autres yeux.

La cuillère tournoyante

L'écume à peine fumante.

L’édulcorant fondant

De l’esprit s’évadant.

 

Tellement désirée

Que l'âme un peu troublée

Ballottée renversée

Par les brumes d'un passé

Telles les gouttes de café

Dans la soucoupe tachetée.

 

Il s'enivre du temps

Dans le flot des passants

En quête de bonheur

Sur les rives d'un ailleurs

Attendant patiemment

Sans se soucier vraiment.

 

Le bitume grisonnant

Sous le soleil couchant

Le regard délavé

Par l'attente prolongée

Dans son pas nonchalant

La détresse maintenant.

 

Il rejoint la foule

Le cœur dans cette houle

Croisant un regard

Aux couleurs du hasard

Effaçant la solitude

Gommant la lassitude.

 

TONY  RICHARD

&

CAPUCINE

 

COPYDÉPÔT

00047540

 

LE CHANT DES ILLUSIONS

 

 

Création Copyright par Tony richard pour le poème Le chant des illusions. Tous droits réservés

 

https://www.pourvouslesfemmes.com/article-le-chant-des-illusions-120949848.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tony richard 19/04/2016 19:04

L'esprit s'évadant
Sur les faits d'un temps
L'édulcorant fondant
Sous le soleil couchant
La cuillère tournoyante
L'écume à peine fumante
Deux plumes juste dévoilées
Sous les rayons voilés
Pour notre écrit
À toi merci l'amie
Tony richard
http://www.thebookedition.com/fr/4539_tony-richard

isa 28/02/2014 19:41

Encore un très beau poème où l'attente, insupportable, se lamente pour finir dans la foule... J'ai bien aimé vous lire.

Tony richard 28/02/2014 20:13



l'attente est parfois une dure épreuve


et la deception est marquante