POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD LE 18 SEPTEMBRE 2007 - L’ÉCRIN DE LA PENSÉE - DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER SUR LE FLOT DES PENSÉES - LE SOUFFLE DES MOTS - POÈMES POÉSIE

L’ÉCRIN DE LA PENSÉE. Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir . L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs, La mélodie du temps comme pour le retenir. De quelques lignes te faire un signe. Si loin là bas mais proche parfois. Le chant du coeur c'est un ailleurs, seul le silence sait ça. Le chagrin et la peine de ce manque en soi dans un coeur assez grand pour s'y glisser dedans. Un simple amour naissant mais la mort droit devant. La vie est carnassière et détruit les amants. Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres décrites, sans l'autorisation du détenteur des droits d'auteur inscrit dans ses pages, est un acte illégal. Copyright 00047540 Copyright 00050258

L'ADIEU À MARIE-JEANNE - L'ADIEU À MARIE-JEANNE PAR TONY RICHARD LE 16 DÉCEMBRE 2011 - PLUS LOIN QUE L'ON PEUT ESPÉRER FINI LES JOURS AMERS TU AS FINI TA GUERRE POÉTIQUEMENT PENSANT

 

 

L'ADIEU À MARIE-JEANNE

  

Par Tony richard

  

LE 16 DÉCEMBRE 2011

 

Plus loin que l'on peut espérer Création par Tony richard pour L'adieu à Marie-Jeanne. Tous droits réservés

 

 

 

Poussière seront tes cendres

Un matin de décembre.

Cinquante deux années

C'est cher payé.

 

Pourtant tes yeux brillaient

Dans cette obscurité

Sur ton lit d'hôpital

Pour la dernière bataille

Contre la maladie.

 

La vie qui trahit

D'un assaut redoutable

Nous rendant misérable.

 

Prof de danse

La musique en ambiance

Tes jupons tournoyants

Sur le tempo d'un temps.

 

Des pas de la salsa

Aux saccades du cha-cha

Aucune défaillance

Pour une vie en partance.

 

Jusqu'au bout encore lutter

Plus loin que vouloir espérer

Mais là tu as posé les clés

Les dés étaient pipés.

 

Sur tes yeux qui se ferment

Notre famille en déveine.

Le grand livre se referme

Pourquoi survient la haine.

 

La belle image de toi

Un peu de sang comme moi.

La famille désunie

Notre vie c'est ainsi.

 

Sur les flots de la mer

Fini les jours amers

Comme tu le souhaitais

Tes cendres dispersées

Pour un monde de beauté

Vers un ciel étoilé .

 

TONY  RICHARD

 

COPYDÉPÔT

00047540

 

L'ADIEU À MARIE-JEANNE

 

Création Copyright par Tony richard pour L'adieu à Marie-Jeanne. Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://pourvouslesfemmes.com/article-l-adieu-a-marie-jeanne-92926580.html

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

clara65 19/12/2011 09:48

Bonjour Tony,
Quel bel hommage tu rends là à cet être cher !
Je comprends ta peine et ta haine contre cette injustice que représente la maladie.
Profite de cette pause pour te ressourcer.
A bientôt donc, et bien amicalement.