POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD LE 18 SEPTEMBRE 2007 - L’ÉCRIN DE LA PENSÉE - DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER SUR LE FLOT DES PENSÉES - LE SOUFFLE DES MOTS - POÈMES POÉSIE

L’ÉCRIN DE LA PENSÉE. Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir . L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs, La mélodie du temps comme pour le retenir. De quelques lignes te faire un signe. Si loin là bas mais proche parfois. Le chant du coeur c'est un ailleurs, seul le silence sait ça. Le chagrin et la peine de ce manque en soi dans un coeur assez grand pour s'y glisser dedans. Un simple amour naissant mais la mort droit devant. La vie est carnassière et détruit les amants. Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres décrites, sans l'autorisation du détenteur des droits d'auteur inscrit dans ses pages, est un acte illégal. Copyright 00047540 Copyright 00050258

JUSTE UNE TRACE - JUSTE UNE TRACE PAR TONY RICHARD LE 14 NOVEMBRE 2009 - SIMPLE PASSAGE COMME UN NUAGE POÉTIQUEMENT PARLANT POÉTIQUEMENT PENSANT

 

 

JUSTE UNE TRACE

  

Par Tony richard

  

LE 14 NOVEMBRE 2009

 

 

Simple passage comme un nuage Création par Tony richard pour Juste une trace. Tous droits réservés


 

 

Comme l’artiste qui fait son tour de piste

On écrit quelques mots pour croire que tout est beau.

 

 On donne un peu de rêve

Mais souvent sur la grève dans des moments de trêve

On passe le flambeau comme un joli cadeau.

 

Un moment se ressourcer les fruits de nos pensées

Mais on grave une trace de cet ami qui passe

Qui  part incognito sur un léger tempo.

 

 

 

TONY  RICHARD

 

COPYDÉPÔT

00047540

 

JUSTE UNE TRACE

 

 

Création Copyright par Tony richard pour Juste une trace. Tous droits réservés

 

https://www.pourvouslesfemmes.com/article-juste-une-trace-39351408.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lyse Maurais 18/04/2010 21:20


Beaux mots comme toujours Tony...mais il ne faut pas passer le flambeau...le garder égoïstement pour soi et qu'il brûle le coeur d'une douce flamme éternellement gravée.
Bisou Lyse


tony.. 18/04/2010 21:44



on garde toujours en soi cette petite flamme


bises


tony



Lyse 18/02/2010 19:09


Il faut faire attention à qui on passe le flambeau...mais cet ami qui passe il faut le retenir sur un autre "tempo" pour l'empêcher de repartir incognito!
Autre beau moment de lecture Merci! Tony
bisou lyli


tony.. 18/02/2010 22:25


tu ne peux pas si bien dire
amitiés
tony


Lyse 24/01/2010 19:43


Beau poème qui fait réfléchir et nous atteint "Just like the wind". Merci pour cet autre beau moment Bise Lyli


tony.. 24/01/2010 21:13


que ta réflexion soit bonne
comme l'est ton beau commentaire
"just like you "
bises
tony


MAELLY 16/11/2009 21:56


c'est très sympa d'honorer son départ ! et ce que l'on peut partager avec d'autres est si prenant quelques fois! UNE rencontre d'un jour ou un bout de chemin ensemble! avec les mêmes passions c'est
extra! bious Maelly


tony.. 18/11/2009 15:20


ça me permet surtout d'écrire quelques lignes ( rire)
mais une rencontre avec une femme alléchante pourquoi pas
amitiés
tony


dacine 15/11/2009 08:08


Bonjour, je découvre ton blog, très poétique et très douillet, j'adore.
Très beau poème, le rêve fais partie de notre vie, sans lui notre vie serait vraiment fade.

Merci Tony, de m'accepter dans ta communauté.

Bonne journée.


tony.. 15/11/2009 08:36


bienvenue à toi
partage alors cet endroit douillet
amitiés
tony


Line 15/11/2009 02:49


Allo,
Juste une trace mais qui restera gravé à jamais.

Bisous xxx


tony.. 15/11/2009 08:34


bises
ma petite pitchounette
amitiés
tony


Main verte 14/11/2009 21:44


bonsoir Tony
je comprends bien ton poème. Ce n'est pas toujours évident quand on est sensible, gentil. L'époque n'est pas trop à la délicatesse.


tony.. 14/11/2009 21:54


je ne comprends pas le sens de ton commentaire , je l'ai écris pour un ami de belles poésies .com qui prend un peu de recul , mais il est toujours marrant de
voir les différences sur l'interprétation d'un écrit .
merci de ton passage
amitiés
tony