POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD LE 18 SEPTEMBRE 2007 - L’ÉCRIN DE LA PENSÉE - DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER SUR LE FLOT DES PENSÉES - LE SOUFFLE DES MOTS - POÈMES POÉSIE

L’ÉCRIN DE LA PENSÉE. Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir . L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs, La mélodie du temps comme pour le retenir. De quelques lignes te faire un signe. Si loin là bas mais proche parfois. Le chant du coeur c'est un ailleurs, seul le silence sait ça. Le chagrin et la peine de ce manque en soi dans un coeur assez grand pour s'y glisser dedans. Un simple amour naissant mais la mort droit devant. La vie est carnassière et détruit les amants. Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres décrites, sans l'autorisation du détenteur des droits d'auteur inscrit dans ses pages, est un acte illégal. Copyright 00047540 Copyright 00050258

AUX PORTES DE L'INFINI - AUX PORTES DE L'INFINI PAR TONY RICHARD LE 23 SEPTEMBRE 2015 - LA ROUTE DES ÂMES PERDUES LE CHEMIN SANS ISSUE POÉTIQUEMENT PENSANT

 

 

AUX PORTES DE L'INFINI

  

Par Tony richard

  

LE 23 SEPTEMBRE 2015

 

 

En toi j'ai puisé la force Création par Tony richard pour Aux portes de l'infini. Tous droits réservés

 

 

 

De la pensée à l'encrier d'un simple clavier à l'écran LCD

J’ai laissé couler les mots tel le flot du ruisseau

Bercé au trémolo du chant de nos oiseaux.

 

Poussé par une force qui soulève l'écorce

Et qui vous fait sortir des vérités que l'on aurait cachées.

Des sentiments se baignent et quelques fois vous saignent.

 

Je suis déjà parti aux portes de l'infini,

Mais comment revenu du monde des disparus,

Le chemin sans issue la route des âmes perdues.

 

Par ses mains de jeune femme

Que dieu bénisse son âme.

Stimulant un max

Le galbé du thorax

Pour que fuit cette nuit et renaissent les envies de la vie.

 

Il me fallait finir

Ce que je vous devais d'écrire.

Encore combien de temps verrais-je des printemps,

Mais aujourd'hui à présent je veux prendre mon temps.

 

Écrire est fatiguant et vous vole les moments.

Je reviendrai peut-être

Un de ces jours pour être

À nouveau confident de vos instants présents.

 

TONY  RICHARD

 

COPYDÉPÔT

00047540

 

AUX PORTES DE L'INFINI

 

 

Création Copyright par Tony richard pour Aux portes de l'infini. Tous droits réservés

 

https://pourvouslesfemmes.com/article-aux-portes-de-l-infini-30865265.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

. 23/09/2020 08:22

Des sentiments se baignent et quelques fois vous saignent.
Tony richard

lady 19/02/2018 04:36

...bonjour Tony...

...par le choix de ces mots, je perçois le courage...la force de vivre....au-delà du temps compté..!

c'est très beau..

bonne journée Tony...

ly xx

Tony richard 23/09/2015 16:36

De la pensée à l'encrier , d'un simple clavier à l'écran LCD j’ai laissé couler les mots tel le flot du ruisseau , Bercé au trémolo du chant de nos oiseaux . Tony richard